Interview Amélie GUIHUR [FRA]

 

Interview Amélie GUIHUR

Vice-championne du monde et d'Europe par équipe juniors 2014

1904279 514189212023173 1896607828 n

 Peux-tu te présenter aux fans ?

Salut tout le monde, donc moi c'est Amélie Guihur, 20 ans (et toutes mes dents.. hahaha Langue tirée).

Je suis originaire de Bretagne, ma famille habite à Rennes où j'ai d'ailleurs passé 3 années au Pôle Espoir.

Je suis ensuite partie au Pôle France Bordeaux également pour 3 années.

J'ai ensuite intégré l'Institut du Judo à Paris et je suis maintenant depuis cette année à l'INSEP.  

Je suis maintenant sénior depuis Septembre, j'étais avant ça en équipe de france juniors depuis 3 ans

et je compte bien maintenant intégrer très rapidement l'équipe de France sénior.

Dans la vie j'adore faire du shopping avec mes copines, passer mes week ends

à me ressourcer en terre bretonne (surtout que la Bretagne... ça vous gagne :p) au sein de ma famille

et partager de bons repas avec eux (quand il n'y a pas régime bien sur ^^).

J'adore voyager, découvrir de nouveaux pays de nouvelles cultures.

J'aime aussi la grasse mat' du dimanche et les brunch entre amis. Aller au restaurant ou bien au cinéma,

j'aime les petites choses de la vie tout simplement.

 

Qu’est ce qui t’as poussé à faire du judo et non un autre sport ?

Si tu aurais fait un autre sport, c’est quoi ?

J'avais fait beaucoup d'autres sports avant de faire du judo (athlétisme, twirling, équitation, cyclisme).

J'ai commencé le judo à 11 ans au Judo Club Redonnais (un petit club en Bretagne à moins d'une heure de Rennes)

mon père en avait fait dans sa jeunesse (et il se débroullais plutôt bien d'ailleurs Langue tirée)

il m'a proposé d'essayer, j'ai tout de suite accroché dès le premier entrainement,

j'étais pourtant la seule fille de tout le groupe mais, ce kimono, ce tapis,

cette ambiance tout me plaisait dans ce sport.

J'ai tout de suite su que j'allais faire du judo pour longtemps...

Je pense que si j'avais fait un autre sport j'aurais certainement fait du cyclisme sur piste ou bien du cyclo cross.

J'ai été baigné toute mon enfance dans ce sport.

J'aurais peut être fait à côté en plus un sport de combat comme de la boxe par exemple.

Mais je pense que j'ai la chance d'avoir trouvé la discipline qui me convient le mieux.

10628630 610189269089833 7472857782565379047 n


Etre judoka c’est bien, mais qu’est-ce que ça représente pour toi ?

Le judo est devenu pour moi bien plus qu'un sport, c'est devenu toute ma vie. Je m'entraîne chaque jour,

c'est devenu bien plus qu'une activité plaisir. J'ai la chance de pouvoir faire ce que j'aime

donc je me donne à 100% et j'essaie de profiter à fond pour ne jamais avoir de regrets.

Je pense que le judo est une bonne école de la vie pour tous les jeunes qui pratique ce sport, le code moral,

le respect de ses partenaires et du professeur, je pense que ce sport permet d'avoir un bon équilibre dans sa vie.

Quels sont tes ressentis avant chaque compétition ?

Avant chaque compétition il y a bien sur une part de stress mais surtout de l'excitation et de l'envie.

L'envie de gagner, de bien faire, de réussir et tout ça qui ce mêle avec un peu de pression.

Tout ça donne un cocktail explosif et parfois le cocktail gagnantClin d'œil

 

As-tu déjà eu des moments de démotivations à cause de blessure ?

Quelle étaient ces blessures ?

J'ai eu la chance et j'espère d'ailleurs que ça continuera de ne jamais avoir eu

de grosses blessures qui m'ont arrêté pour longtemps. Donc si il y a eu des moments de démotivations

ce n'était pas lié à des blessures mais plutôt à cause de contre performances qui ce sont enchaînées.

Mais le judo c'est comme dans la vie ce n'est pas un long fleuve tranquille

et il y a des hauts des bas ce qu'il faut c'est aller aux bouts de ses rêves et ne jamais abandonner.

Peux-tu nous dire, grâce à qui tu continues ce sport ?

Je continue ce sport grâce à moi (et oui c'est bizarre de dire ça mais oui, moi ! ahaha)

car j'ai toujours du plaisir à faire judo et cette envie de gagner.


Le jour ou je ne prendrais plus de plaisir sur un tapis ou je ne m'amuserais plus.. j'arrêterais.

Il y a eu dans les moments difficiles, ma famille qui à été très présente pour m'aider

et me soutenir quand parfois ça n'allait pas,

j'ai eu la chance de rencontrer de bons coachs qui m'ont permis d'avancer

dans la bonne direction et grâce à eux j'en suis là aujourd'hui.

Mes amis proches également qui sont toujours la pour me soutenir et je les remercie tous d'ailleurs. Sourire

Comment vois-tu le judo dans 50 ou même 100 ans ?

Il y a eu beaucoup de changements dans le judo ces dernières années surtout au niveau de l'arbitrage,

j'espère que cela ne va pas continuer à changer tous les 6 mois.

J'espère que le judo ne ressemblera pas à de la lutte ou du MMA dans 50 ans mais bien à du judo,

le sport qu'on à tous choisit de faire pour ses bases et ses valeurs et que cela restera.

Ton (ou tes) objectif(s) ou rêve(s) ?

Devenir une grande Championne et bien évidemment le rêve de tous sportif les Jeux Olympiques.

Cite-nous une ou plusieurs idole(s)…

Je n'ai pas d'idoles en particulier, au niveau des judokas j'aime beaucoup le judo du japonais Takato Naohisa,

j'aime également le judo spectaculaire des russes,

mes amis de l'équipe Mongol m'inspire beaucoup pour le judo au "corps à corps".

J'aime le judo technique et spectaculaire.

En dehors du judo j'aime beaucoup l'ancien boxeur Mohammed Ali

et l'ancien cycliste kazakh Alexandre Vinokourov ainsi que l'ancien cycliste français Lilian Jégou.

Pourquoi cette ou ces idole(s) ?

Au niveau des judokas j'aime les champions qui font bien judo,

fort techniquement avec un judo varié et spectaculaire, un judo qui fait rêver.

Pour Mohammed Ali car c'est une légende de la boxe tout simplement,

pour Alexandre Vinokourov malgré quelques fausses notes dans sa carrière,

ce cycliste m'a fait rêver toute mon enfance et Lilian Jégou qui m'a fait découvrir le haut niveau dans le sport

et qui m'a permis de toujours croire en mes rêves.

1391623 10202307986290534 1045026356 n

As-tu particulièrement un porte bonheur ?

Oui je pars en compétition ou même dans n'importe quel déplacement avec

un mini portefeuille rempli de pleins de gri gri que j'ai eu de ma famille ou bien de mes amis.

Il y a l'intérieur pour exemple mon chapelet,

un mini kimono offert par mon ami mongol le -60 Dashdavaa,

des petits cadeaux de mes parents ou de mes amis.

On voit souvent les champions écouter de la musique avant de combattre,

 fais-tu pareil ? Et qu’écoutes-tu ?

Oui j'écoute très souvent de la musique avant mes combats, mais surtout en salle d'échauffement.

Cela dépend, avant le combat de la musique qui bouge,

quelque chose qui me booste, qui me donne envie de danser (danza kuduro de don omar ou temperature de sean paul)

et pendant les moments plus calme de la compétition (les longues pauses, ect)

de la musique plus cool quelque chose qui me détend et qui peut même m'aider à m'endormir.

Pour finir, as-tu un mot à dire pour les fans ?

Oui bien sur, je tiens à tous les remercier pour leur soutien, leur messages et leur encouragements.  

J'ai une page athlète sur facebook et ça fait vraiment chaud au coeur de voir qu'ils sont toujours là

dans les bons et les mauvais moments, que je reçoit toujours des messages d'encouragement

avant la compétition ou bien même après.

Merci à tous ! J'espère que vous allez continuer à me suivre et que moi je vais vous faire rêver !!Clin d'œil 

L.L Fan de Judo - 2014

 Facebook 4 xxlAmélie Guihur

Merci beaucoup Amélie d'avoir répondu aux questions Clin d'œil!! 

2 votes. Moyenne 4.50 sur 5.

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : mardi, 14 mars 2017



 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site