Interview Gévrise Emane [FRA]

 

Interview de Gévrise Emane 

Gevrise emane judo 055

championne du monde 2011, médaillé de bronze aux JO 2012,

championne d'Europe 2014, 

Peux-tu te présenter aux fans ?
 
Bonjour tout d'abord bonne et heureuse année à vous tous.

Que 2015 soit à la hauteur de vos espérances

et surtout quoique vous fassiez donnez vous à fond pour ne pas avoir de regrets! 

 
Mes principales performances: médaillée olympique,

double championne du monde, quadruple championne d'Europe....
 

Son palmarès : Cliquez-ici
 
 
Qu’est ce qui t’as poussé à faire du judo et non un autre sport ? 
 
Ce qui m'a poussé à faire du judo: la convivialité de ce sport!

J'ai débuté à l'UNSS au sport scolaire, les départs, voyages en bus avec les copains,

les retrouvailles autour d'un bon repas chez mon professeur de judo

et sa femme après chaque compétition...
 
 
Si tu aurais (avais) fait un autre sport, c’est quoi ? 
 
Je ne sais pas vraiment si j'aurais pu faire un autre sport....

j'ai toujours aimé le sport en général,

maintenant pour une pratique à haut niveau....

le tennis peut-être la salle était à côté de celle du judo.
 
 
Etre judoka c’est bien, mais qu’est-ce que ça représente pour toi ? 
 
Le judo est une grande famille,

je peux le constater à chacun de mes déplacements. 

 
Ce que cela représente? Une certaine éthique, une vision de la vie

aussi  enrichie par le parcours personnel de chacun.

 
Maintenant je ne me définis pas comme judoka uniquement mais comme une femme, citoyenne du monde.

j'entends par là, ouverte le plus possible aux autres et sur le monde qui nous entoure...

il me semble que c'est nécessaire, voire primordiale.

 
 
Quels sont tes ressentis avant chaque compétition ? 
 
Les ressentis avant chaque compétition ne sont pas les mêmes,

tout simplement parce que chaque compétition est différente

et surtout chaque situation amenant à cette compétition est différente également.


 
Par exemple: je n'ai pas appréhendé de la même façon ma dernière tournée asiatique

et à la première fois que j'ai été engagée sur ces compétitions. 

 
Lors de mes débuts, être engagé sur la tournée asiatique

(et c'est toujours le cas) indique que l'on fait partie des meilleurs,

capables de rivaliser avec les judokas asiatiques,

ce qui est très excitant mais à la fois stressant...avec une certaine peur de ne pas y arriver.....

 
Pour ce qui est de celle de décembre dernier, le ressenti était autre!

L'expérience y est pour beaucoup mais pas seulement :

je n'avais pas effectué de compétition en Corée et au Japon depuis 2/3 ans...

j'étais donc impatiente de me confronter à l'élite asiatique avec une motivation au top! 

 
Pour conclure je dirais que le ressenti est quelque chose de très personnel, s

elon le bagage de chacun, il sera différent. 
 

As-tu déjà eu des moments de démotivations à cause de blessure ? 
 
La blessure est vraiment la hantise du sportif de haut niveau.

Je ne dirai pas démotivation, mais plutôt le sentiment que le chemin va être long, très long.

Le principal pour moi était de toujours donner le maximum de moi-même

et d'aller jusqu'au bout de ce que j'avais entrepris.

Maintenant, j'ai la chance de ne pas avoir eu de blessures de très très longue durée comme d'autres judokas.
 

Peux-tu nous dire, grâce à qui tu continues ce sport ? 
 
Comme dis en amont j'ai connu le judo via le sport scolaire,

c'est donc mon professeur d'EPS qui m'a fait découvrir ce sport.
 
 
Comment vois-tu le judo dans 50 ou même 100 ans ?
 
Hmmmmm 100 ans c'est peut-être une vision à très très long terme....pour ce qui est de 50....

Le judo est en perpétuelle mouvance.....notamment au niveau de la réglementation.

J'ose espérer que cela va se calmer un peu....

trop de changement risquerait de porter atteinte à l'essence même de ce sport.

 
Pour ce qui est de la pratique, le judo bénéficie d'une popularité sans précédent....pourvu que ça dure!! 
 
 
Ton (ou tes) objectif(s) ou rêve(s) 
 
L'objectif sportif qui me booste aujourd'hui est d'aller chercher le seul titre manquant à mon palmarès.

Le chemin sera long jusqu'à Rio....

le principal étant de donner le maximum et pour le reste...

advienne que pourra, en tout cas je garde le cap! 
 
 
Cite-nous une ou plusieurs idole(s)
 
Je n'ai pas vraiment d'idoles, je dirai plutôt des coups de cœur

ou encore des personnes qui me marquent ou m'ont marqué par leur capacité à rebondir,

leur détermination, les actions qu'ils ont pu mener ou encore pour leurs idées.
 
Misty Copeland, première danseuse étoile noire, ou encore Nelson Mandela....
 
 
As-tu particulièrement un porte bonheur ? 
 
Je n'ai pas de porte bonheur, je crois en ma bonne étoile et en Dieu! 
 
 
On voit souvent les champions écouter de la musique avant de combattre,
 
fais-tu pareil ? Et qu’écoutes-tu ? 
 
Il m'arrive effectivement d'écouter de la musique,

ça dépend de mon humeur, de mon état d'esprit....

 
Ayant un judo dynamique, et devant donc rester sur un certain rythme

j'écoute de la musique africaine, mais aussi de l'électro house plutôt des mix....

C'est assez éclectique en réalité. 
 
 
Pour finir, as-tu un mot à dire pour les fans ? 
Merci du soutien et de l'intérêt que vous me portez et surtout continuez!!!! RigolantRigolant
Prenez soin de vous et n'oubliez pas: #lavieestunefête Clin d'œil
 
 
 Emane a du s employer pour aller chercher le bronze reuters1 w484
 
 
 
 
 
Un énorme merci d'avoir eu la patience, la gentillesse pour répondre à toutes les questions !Sourire
 
L.L Fan de Judo - 2015
 
Facebook 4 xxl   Twitter 4 xxl

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : mardi, 14 mars 2017



 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site