Interview Jean-Jacques BEOVARDI 

Interview Jean-Jacques BEOVARDI 

Les freres beovardi

Peux-tu te présenter aux fans ?

Bonjour les amis je m'appelle Beovardi Jean-Jacques je suis né à Ajaccio en Corse le 5 mars 1983

j'ai commencé le judo à 5 ans à l' ASPTT judo Ajaccio j'ai évolué en judo jusqu'à l'âge de 30 ans

ou ensuite j'ai décidé de me diriger vers le ju-jitsu.

Qu’est ce qui t’as poussé à faire du judo/jujitsu et non un autre sport ?

Si tu aurais fait un autre sport, c’est quoi ?

je n'ai jamais été très grand et à l'école beaucoup d'enfants se moquait de ma taille

et malheureusement je ne savais pas me défendre a force de me faire frapper à l'école

j'ai décidé de me mettre au judo non pas pour frapper les autres à l'école

mais pour être plus sûr de moi quand quelqu'un viendrait m'agresser. Il n'y a pas vraiment d'autre sport qui m'attire à part les arts martiaux.

Etre judoka c’est bien, mais qu’est-ce que ça représente pour toi ? 

pour moi être judoka ça représente vraiment le code moral

et j'essaie dans la vie de tous les jours de me tenir même si certaines fois

ce n'est pas toujours facile il faut pouvoir être fier de se regarder dans une glace

pour l'instant c'est mon cas et j'espère que ça ne changera jamais

Quels sont tes ressentis avant chaque compétition ?

le ressenti que j'ai avant chaque compétition et vraiment très spécial

parce qu'il faut gérer le stress beaucoup de question est-ce que je serais au niveau

est-ce que je ne serais pas fatigué et tout faire en sorte de ne pas se blesser

et surtout ne pas blesser l'autre sinon en général je me sens plutôt bien avant

chaque compétition mais j'ai surtout hâte d'être au soir de la compétition si possible

avec une belle médaille.
 

As-tu déjà eu des moments de démotivations à cause de blessure ?

 Quelle étaient ces blessures ? 

non je n'ai jamais été démotivé à cause d'une blessure

pourtant je me suis déjà cassé la clavicule le nez quelques doigts la mâchoire

mais ça ne m'a jamais empêché de faire mes compétitions après il faut dire

que j'ai un mental très fort et je suis beaucoup aidé par mon frère jumeaux

Dominique Beovardi qui lui aussi évolu en ju-jitsu

et sur qui je peux compter si demain j'ai un coup de mou.
 

As-tu déjà eu des moments de démotivations à cause de blessure ?

 Quelle étaient ces blessures ? 

ce qui m'a fait continuer le judo malgré mes blessures

c'est que premièrement j'aime le judo il y a une très bonne ambiance

dans mon club c'est un très bon sport aussi bien sur le plan mental que physique.
 

Peux-tu nous dire, grâce à qui tu continues ce sport ?  

comme je le disais tout à l'heure il y a mon frère et le judo ne va pas l'un sans l'autre.

C'est en majeur partie grâce à lui que je continue le judo


Comment vois-tu le judo dans 50 ou même 100 ans ?

malheureusement le judo se restreint de plus en plus

on a de moins en moins le droit de faire du judo

à proprement parlé on apprend des techniques dans nos salles de judo

qu'on ne peux malheureusement plus reproduire

en compétition sous peine d'être sanctionné voire même disqualifié

donc j'espère qu'on reviendra très vite à du Judo traditionnelle

mais si ça continue comme ça dans 50 ans je pense qu'on aura même plus le droit

de toucher le kimono de son adversaire donc ça va être un peu difficile de projeter

j'exagère beaucoup mais c'est mon ressenti.
 

Ton (ou tes) objectif(s) ou rêve(s) ? 

mon rêve était d'être champion du monde il a été exaucé sportivement parlant

après dans la vie privée mon rêve était d'être marié et d'avoir deux petites filles

il a été aussi exaucé donc je suis un homme comblé

je n'ai pas vraiment d'autre rêve vu que ces deux rêves la était vraiment les plus importants.

Cite-nous une ou plusieurs idole(s)...  

je n'ai pas vraiment d'idole je suis quelqu'un qui fait de son mieux

pour avancer et je ne me suis jamais identifier à quelqu'un pour cela.

As-tu particulièrement un porte bonheur ? 

oui j'ai un porte-bonheur que j'emmenais avec moi sur toutes les compétitions

c'est une photo de ma femme et mes filles

et je pense qu'en tant que porte-bonheur il y a pas mieux.
 

On voit souvent les champions écouter de la musique avant de combattre,

fais-tu pareil ? Et qu’écoutes-tu ?  

non je n'écoute jamais de musique avant de monter sur un tapis

comme je le disais tout à l'heure je n'aime pas faire comme les autres

et puis j'arrive à me mettre dans ma bulle tout seul les gens autour ne me dérange pas.
 

Pour finir, as-tu un mot à dire pour les fans (remerciement, citation,...) ? 

tout d'abord je voudrais dire que je suis Corse et que je vis toute l'année en Corse

donc pour moi c'est très dur de venir sur le continent pour faire des compétitions cela coûte très cher

ce n'est pas comme si j'habitais toute l'année sur le continent

et où j'aurais que la voiture à prendre pour me rendre sur les compétitions

les billets d'avion Corse continent sont excessivement cher c'est une des raisons

pour laquelle j'ai arrêté les compétitions nationales

mais ce que je voulais vraiment dire c'est que rien ne doit vous arrêter

si vous avez la capacité de faire de grandes choses arrêter d'hésiter

et faites-les je sais c'est plus facile à dire qu'à faire

mais j'ai réussi à le faire alors tout le monde peut le faire

je vous remercie de m'avoir portée un peu d'attention.

L.L - FAN DE JUDO - 10 MARS 2017

 

Un énorme merci à Beovardi Jean-Jacques pour avoir pris de temps de répondre à nos questions 

Et nous sommes de tout coeur derrière toi !! 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : mercredi, 22 mars 2017



 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site