La Fédération française face à une fronde de clubs

 

 

Des dirigeants de clubs de haut niveau remettent en cause l'autorité 
 
du comité de sélection de la Fédération française, chargé de choisir les athlètes
 
pour les épreuves internationales. Ils demandent la démission
 
de son président Roger Vachon en évoquant un doute sur sa partialité.

 

Décidément, le judo français vit des heures de turbulences. Après la bagarre entre athlètes féminines à l'Insep en 2013,

l'attitude jugée inconvenante de deux judokas montrant leurs fesses derrière les vitres d’un car en août dernier aux Mondiaux de Russie,

et les boules puantes lancées par d'autres lors d'une réception officielle à , l'image de la  française est de nouveau mise à mal.

 


Cette fois-ci, c'est l'Union des clubs de judo de haut niveau,

récemment créée, qui en est à l'origine, en remettant en cause l'autorité du comité de sélection chargé de désigner

les athlètes pour disputer les compétitions internationales. Une vingtaine d'entre eux demande la démission de Roger Vachon, 

 du comité, sans citer son nom dans une lettre envoyée à Jean-Luc Rougé, grand patron du judo français. Extraits.

" Comment garantir un cadre apaisé dans les sélections lorsque le président est lui-même un acteur majeur du judo de haut niveau

en exerçant une fonction de dirigeant (directeur technique) dans l'un des plus grands clubs français (Levallois) ?

Comment offrir à nos athlètes et clubs la garantie que l'éthique prévaut lorsque le doute est à portée de sentiment...

Laisser cette situation en l'état dégrade l'image du judo de haut niveau..."  

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : dimanche, 09 novembre 2014



 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×